Ce qu’il faut savoir sur la recharge électrique d’une Tesla

La recharge électrique d’un véhicule Tesla est une étape déjà prise en charge par Tesla Inc. Le constructeur américain a, en effet, mis en place un réseau dédié à cette mission, baptisé ‘’les Superchargeurs’’. Quel que soit le type de véhicule de la marque Tesla, la recharge durera un peu plus de 24 heures.

Toutefois, des offres plus optimisées de recharge sont également disponibles. Ce qui permet un gain de temps et surtout l’effet sécurisant tant recherché quand il s’agit d’approvisionnement électrique.

Les recharges électriques les plus prisées et leurs temps de charge

La recharge électrique la plus prisée est effectuée selon le mode domestique. Une borne de recharge Tesla chez vous est indiquée, dotée des caractéristiques suivantes :

  • 3,7 à 22kW de capacité ;
  • garantie 2 ans ;
  • qui peut être installée en interne et en externe.

La recharge électrique domestique permet une recharge trois fois plus rapide. Pour une prise murale, le temps de recharge dure 38 h 30 minutes. Cela donne une autonomie de 16 km par heure. On y a recours en cas d’urgence.

La recharge via phase 16A (7,4 Kw) donne les résultats suivants : 24 heures de recharge pour une autonomie de 25 km par heure, alors que la phase 32 A (3,7 Kw) permet une recharge d’une durée de 12 heures pour une autonomie escomptée de 51 km/h. Ces deux recharges sont chronophages pour la recharge de la Tesla.

Article qui pourrait vous intéresser :  Quels sont les prix de chacune des gammes de Tesla ?

Enfin, c’est la phase 16A (11 kW) qui est la plus indiquée pour charger d’une manière optimum la Tesla. Elle dure 8 h 15 m pour une autonomie de 76 km/h.

Modes de charge connus et temps approximatifs pour une Tesla

Le temps de recharge d’un modèle Tesla est tributaire du recours aux modes existants, au nombre de 3 : le mode 2, le mode 3 et le mode 4. Plus celui-ci est augmenté, plus la puissance de recharge est accélérée et, partant, votre véhicule sera bien préparé à prendre la route.

Toutefois, quelques critères doivent être pris en considération pour que cet objectif soit atteint. Il s’agit du :

  • modèle de la batterie ;
  • puissance de charge du véhicule ;
  • capacité performante au bout de la borne.

La charge de mode 2 est définie comme le branchement sur une prise de courant conventionnelle, celle qui donne une puissance de 2,3 Kw. À cet effet, la charge de mode 2 est la plus lente, ne fournissant qu’une autonomie comprise entre 6 à 8 km par heure. En l’absence de contact entre la prise de courant et la Tesla, ce mode est non-sécurisant. À déconseiller donc d’y recourir.

Vous retrouverez la charge mode 3 sur un mur, poteau ou au sol. C’en est une borne fonctionnant au courant alternatif, fournissant entre 3,4 kW et 22 kW de puissance. Ce mode est repérable dans les maisons, les aires de stationnement, ainsi que dans les sociétés et les surfaces commerciales, grandes ou petites soient-elles. Il est doté d’une puissance maximum de 22 kW, offrant 60 minutes de charge. Résultat : hausse d’autonomie atteinte de l’ordre de 120 km, c’est plus rapide que le mode 2.

Article qui pourrait vous intéresser :  Ce qu'il faut savoir sur les prix des différentes versions de Tesla

La charge de mode 4 est la charge la plus rapide. Elle utilise le courant continu. Le mode 4 est idéal pour une Tesla, et rapide. Il est donc recommandable, notamment pour les haltes promptes. La durée de charge est variable, dépendamment du modèle de voiture, mais généralement, c’est une question de quelques minutes.

La borne de recharge Tesla idéale chez soi

EVBox Elvi est une borne qui fait preuve d’une performance durable tout en étant peu encline à faire l’objet de maintenance quelconque. D’autant qu’elle demeure simple à manier pour effectuer la recharge escomptée. Elle est également dotée d’une interface conçue de parties différentiables, et vous inonde de renseignements instantanés, offrant en finalité, à distance, un traking de vos étapes de recharge.